Rechercher
  • Frédéric LAURA

Qu'est-ce que l'icv ?


L’intégration du cycle de la vie ou ICV (ou encore Lifespan integration en anglais) est une approche thérapeutique créée aux États-Unis en 2002 par Peggy Pace. C'est une thérapie psycho-corporelle (les ressentis corps/émotions guident le thérapeute et le patient vers les sources du mal-être) qui repose sur la capacité du système "corps-esprit" de se guérir lui-même.


"L'ICV se base sur un constat initial : la remémoration d'un traumatisme (ou d'un souvenir douloureux) active des sensations dans le corps, comme si ce dernier était resté bloqué au moment de l'événement douloureux sans pouvoir s'en libérer, alors que la partie rationnelle du cerveau sait pourtant que tout cela est terminé.


Cela s'explique par le fait qu'un traumatisme peut saturer nos sens et entraîner un échec de l'intégration des informations en mémoire à long terme.

Le but de la thérapie ICV est donc de permettre au cerveau d'assimiler ces informations et d'apaiser le corps en lui faisant prendre conscience qu'il n'est plus dans la situation traumatisante. La répétition et la visualisation de souvenirs chronologiques depuis le traumatisme jusqu'à aujourd'hui permet au patient de dépasser l'événement traumatique en montrant à son système corps-esprit qu'il a effectivement survécu.


L'ICV va permettre ainsi une libération car « L'ICV permet un lâcher-prise au moi-adulte du patient qui est fixé sur le passé, fixation qui ne lui autorise pas une harmonie mentale satisfaisante et lui fait conjuguer le présent sur le mode du passé conservé, fragilisant ainsi sa cohésion interne ».


A propos des traumatismes : nous sommes quasiment tous concernés


Traumatismes, micro-traumatismes, évènements perturbants, non compris, peut-être seulement intégrés dans la mémoire émotionnelle, prêts à ressurgir du passé dans votre vie quotidienne par des comportements "agités" et impulsifs. Pour l'enfant et l'adolescent, les cycles de vies ou tranches de vies mal vécues, perturbantes ou traumatisantes intégreront souvent une intervention parentale (ou de proches) néfastes. En voici une liste non exhaustive :

- de la violence physique ou verbale

- absences répétées des proches, manque d'attention, de considération, de partages, de liens affectifs

- rejet, humiliation, rapports de domination

- anxiété, peur, tristesse, nervosité des parents ou des proches


L'ICV, pour qui ? pour quoi ?


La thérapie ICV peut vous apporter, par exemple :

  • ​ Une meilleure régulation des affects (stabilité émotionnelle)

  • Une modification d'une habitude comportementale précoce

  • La réparation d'un traumatisme ou de souvenirs douloureux

  • Le renforcement de la base de sécurité interne

  • L'amélioration de l'estime de soi (et la manière dont vous êtes attaché à vous-même)

  • La réparation des ruptures de l'attachement et de blessures affectives précoces


L'iCV est particulièrement adapté pour :

  • Les traumatismes, négligences, carences affectives pendant l'enfance

  • Les troubles de l'attachement (par exemple peur de l'abandon, jalousie, isolement ou auto-exclusion, mal-être social, introversion forte)

  • La dépression ou la tendance dépressive

  • Les troubles anxieux (par exemple la confiance en soi, le trop d'anticipation, le besoin de contrôle, la croyance d'incapacité)


"Les patients qui ont suivi une thérapie I.C.V rapportent souvent :

  • Guérir des effets de traumatismes (un rapport au souvenir plus neutre et compréhensif de l'épreuve)

  • Expérimenter un nouveau sentiment d'un MOI compétent, aimable, solide (comprenant ses sensibilités et ses limites)

  • La capacité de laisser tomber des stratégies de défense archaïque.

  • L'amélioration des aptitudes à profiter de la vie et à établir des relations intimes, à se connecter plus facilement aux autres.

  • Une meilleure régulation des émotions (auto-analyse)

  • Un développement de la palette des émotions (se permettre)

#ICV #thérapie #définition #psychologueicv #questcequelicv #integrationcycledevie


Découvrez tous les articles du blog ICV