top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurFrédéric LAURA

Les types d'attachements parentaux et leurs influences


John Bowlby, psychiatre et psychanalyste, a initié les premiers travaux sur les relations entre l'enfant et son environnement immédiat (1944) et a ainsi développé la "théorie de l'attachement".


L'attachement parental est une notion clé en psychologie dès le plus jeune âge. Par exemple, un attachement "sécure" est un lien émotionnel entre un enfant et un parent ou un donneur de soin (caregiver) qui offre un sentiment de sécurité et de protection à l'enfant. La façon dont les parents établissent ce lien peut avoir un impact significatif sur le développement de l'enfant et sa santé mentale à long terme. Dans cet article, nous allons examiner les différentes formes d'attachement parent-enfant identifiés dans cette théorie.


1. L'attachement sécurisé


L'attachement sécurisé est considéré comme le type d'attachement le plus souhaitable. Dans ce type d'attachement, l'enfant se sent en sécurité et protégé en présence de son parent, mais peut également explorer et interagir avec son environnement sans être anxieux. L'enfant peut également se réconforter en se tournant vers son parent lorsque cela est nécessaire. Les parents qui pratiquent cette forme d'attachement répondent de manière sensible et cohérente aux besoins de leur enfant et sont conscients de leurs émotions et de leurs états d'esprit.


2. L'attachement anxieux-ambivalent


Dans l'attachement anxieux-ambivalent, l'enfant peut être inconsolable en l'absence de son parent, mais il peut également être hostile et résistant au retour de son parent. Les parents qui créent ce type d'attachement peuvent manquer de cohérence et répondre de manière imprévisible aux besoins de leur enfant.


3. L'attachement évitant


Dans l'attachement évitant, l'enfant est généralement détaché et désintéressé de son parent, évitant le contact physique et émotionnel. Les parents qui créent ce type d'attachement peuvent être distants ou désengagés émotionnellement.


4. L'attachement désorganisé


L'attachement désorganisé est considéré comme le type d'attachement le plus difficile pour le développement de l'enfant et peut être associé à des expériences traumatisantes ou à des comportements parentaux extrêmes. Dans ce type d'attachement, l'enfant peut être désorienté ou désorganisé face aux comportements imprévisibles de ses parents.


En conclusion, l'attachement parental est un concept clé en psychologie du développement. Bien que l'attachement sécurisé soit considéré comme le type d'attachement le plus souhaitable, il est plutôt rare de pouvoir le recevoir ou l'être continuellement en tant que parent. L'important est de comprendre qu'il existe une grande variété de nuances de chaque type d'attachement parental, il est aussi possible que le type évolue à différentes périodes selon l'évolution personnelle du caregiver et les circonstances de vie.


Identifier la nature des relations affectives avec nos parents puis éventuellement avec nos propres enfants fait partie des premières étapes importantes dans une thérapie, notamment lors d'une thérapie ICV.


Nota bene : cet article n'engage que moi, aucune diffusion ou reproduction n'est autorisée sans mon accord écrit.


En lien avec la théorie de l'attachement, je fais le lien entre le système motivationnel lié à l'attachement et la notion de "stroke" (unité de reconnaissance et de stimulation, notion clé de l'analyse transactionnelle) dans cet article.


Pour aller plus loin sur les notions clés de la théorie de l'attachement, je vous invite à consulter la page Wikipédia ou par exemple cet excellent article :


Frédéric LAURA Psychologue

Thérapeute ICV niveau 3





Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page